Publications

Point de départ du délai de l’action tendant au rétablissement de la destination d’un lot

vendredi 18 mai 2018

Dans un arrêt du 12 avril 2018, la Cour de cassation rappelle que le point de départ du délai de l’action tendant au rétablissement de la destination d’un lot conformément au règlement de copropriété commencer à courir au jour du changement de destination ou au jour où le syndicat des copropriétaires en a eu connaissance.

Cass. 1re civ., 12 avr. 2018, n° 17-12.574, F-D, extrait : (…)Mais attendu qu’ayant retenu, à bon droit, que l’action tendant au rétablissement de la destination d’un lot conformément au règlement de copropriété se prescrit par dix ans, conformément à l’article 42 de la loi du 10 juillet 1965, et que le délai commence à courir en principe le jour du changement de destination et ayant relevé que le syndicat n’avait pas eu connaissance du changement de destination avant la délivrance de l’assignation du 3 octobre 2012, la cour d’appel en a exactement déduit que l’action n’était pas prescrite (…) PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi (…)

Autres actualités

Servitude de passage : effet du défaut de paiement intégral de l’indemnité de désenclavement

L’exercice du droit de passage n’est pas subordonné au paiement préalable de l’indemnité de désenclavement.  Civ. 3e, 25 mars 2021, FS-P, n° 20-15.155, extrait : (…) Ayant, par motifs adoptés, retenu à bon droit que l’exercice du droit de passage n’est pas subordonné au paiement préalable de l’indemnité de désenclavement, la cour d’appel en a […]

Dispositions complémentaires relatives aux installations de gaz combustibles des bâtiments d’habitation individuelle ou collective

Un arrêté du 4 mars 2021 introduit des exigences complémentaires concernant les détendeurs des installations de gaz et l’entretien de ces installations. Il modifie en ce sens l’arrêté du 23 février 2018 relatif aux règles techniques et de sécurité applicables à ces installations (A. n° TREP1717398A, 23 févr. 2018 ; V. Installations de gaz combustibles […]

Bail commercial : validation par le Conseil constitutionnel des modalités de calcul du montant de l’indemnité d’éviction

Le Conseil constitutionnel, dans une décision de ce vendredi 5 mars 2021, juge que les dispositions qui conditionnent le refus de renouvellement d’un bail commercial au paiement d’une indemnité d’éviction envers son locataire, sont conformes à la Constitution. Il n’est pas nécessaire qu’elles prévoient un plafond.  Cons. const. 5 mars 2021, n° 2020-887 QPC, extrait […]