Publications

Pas d’exonération de paiement des loyers pour cause de Covid !

vendredi 1 juillet 2022
par Lasaygues

Par trois arrêts rendus le même jour, la Cour de cassation a apporté sa réponse très attendue à la question de savoir si les commerçants, qui se sont vu interdire de recevoir tout public en raison des mesures sanitaires de lutte contre la pandémie, étaient en droit de ne pas régler à leurs bailleurs les loyers correspondant à ces périodes.

La réponse est sans appel : la mesure de police administrative portant interdiction de recevoir du public ne peut être assimilée à une perte de la chose louée au sens de l’article 1722 du code civil, elle n’est constitutive ni d’une inexécution par le bailleur de son obligation de délivrance, ni d’un cas de force majeure dont pourraient se prévaloir les débiteurs. Dès lors, les commerçants  n’étaient pas fondés à se prévaloir du mécanisme de l’exception d’inexécution pour suspendre le paiement de leurs loyers.

 

 Civ. 3, 30 juin 2022, n° 21-19.889

 Civ. 3, 30 juin 2022, n° 21-20.127

Civ., 3, 30 juin 2022, n° 21-20.190

Autres actualités

Permis de construire modificatif revisité

Un permis modificatif d’un permis en cours de validité peut être délivré si la construction n’est pas achevée et si les modifications ne bouleversent pas le projet au point d’en changer la nature.   CE, sect., 26 juill. 2022, n° 437765, Mme V. : Lebon, extrait : (…) l’autorité compétente, saisie d’une demande en ce sens, […]

Indemnité pour frais de réinstallation : absence d’abattement pour vétusté

Les indemnités allouées doivent couvrir l’intégralité du préjudice direct, matériel et certain causé par l’expropriation. Il n’y a pas lieu d’appliquer un abattement tenant compte de la vétusté des aménagements des locaux expropriés à l’indemnité pour frais de réinstallation allouée à une société afin de lui permettre de poursuivre son activité dans de nouveaux locaux. […]

Sort de l’action en résolution d’un contrat pour inexécution d’une obligation autre que le paiement d’une somme d’argent

Le principe de l’interdiction des poursuites ne s’applique pas aux actions en résolution d’un contrat pour inexécution d’une obligation autre que le paiement d’une somme d’argent. En outre le débiteur ne peut être condamné à payer la créance de restitution en résultant, n’étant pas une créance dite « utile », le créancier ne pouvant, après l’avoir déclarée, […]