Publications

Indemnité d’expropriation et emplacements réservés

lundi 4 juin 2018

La Cour de cassation précise les modalités de fixation de l’indemnité d’expropriation d’un terrain compris dans un emplacement réservé créé pour le seul besoin de l’opération déclarée d’utilité publique avec laquelle le plan local d’urbanisme a été mis en compatibilité.

Civ. 3e, 24 mai 2018, FS-P+B+R+I, n° 17-16.373, extrait : (…) Mais attendu que l’arrêté déclarant l’opération d’utilité publique et emportant mise en compatibilité du plan d’occupation des sols constitue un acte entrant dans les prévisions de l’article L. 322-6 du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique ; qu’ayant relevé que l’arrêté du 6 décembre 2011 déclarant d’utilité publique le projet d’aménagement de la rocade ouest de la commune de Mende et emportant mise en compatibilité du plan d’occupation des sols était l’acte le plus récent rendant celui-ci opposable et délimitant la zone dans laquelle était situé l’emplacement réservé, la cour d’appel a exactement fixé la date de référence au jour de cet arrêté (…) D’où il suit que le moyen n’est pas fondé ;PAR CES MOTIFS :REJETTE le pourvoi (…)

Autres actualités

Versement d’un acompte aux locataires expropriés : conformité partielle à la Constitution

Les dispositions de l’article L.323-3 du code de l’expropriation, en instituant une différence de traitement entre les locataires d’un bien exproprié selon que le transfert de propriété du bien a été opéré par une ordonnance d’expropriation ou par une cession amiable, sont contraires à la Constitution. Cons. const. 16 avr. 2021 n° 2021-897 QPC, extrait : […]