Publications

Clôture pour insuffisance d’actif, inopposabilité de l’insaisissabilité de la résidence principale et hypothèque inscrite sur l’immeuble

L’insaisissabilité légale de la résidence principale (C. com., art. L. 526-1 réd. L. n° 2015-990, 6 août 2015) ne s’applique pas aux créanciers professionnels dont la créance est née antérieurement à l’entrée en vigueur de la loi.   Cass. com., 13 déc. 2023, n° 22-16.752, FS-B+R, extrait : (…) L’article L. 526-1 du code de commerce, […]

Caution personne physique : mentions relatives à la durée du cautionnement des personnes physiques

Lorsque la durée exigée dans la mention manuscrite de l’ancien article L. 341-2 du code de la consommation est absente, la nullité de l’acte est encourue sans pouvoir l’éviter en se référant à d’autres clauses pour compléter ladite mention. Cass. com., 29 nov. 2023, n° 22-17.913, F-B, extrait : (…) En l’état de ces énonciations […]

Le bénéfice de subrogation de la caution dans le cas d’absence d’action du crédit-bailleur en restitution de son bien

Il résulte de l’article 2314 du code civil, dans sa rédaction antérieure à celle issue de l’ordonnance n° 2021-1192 du 15 septembre 2021, et des articles L. 624-10 et R. 624-14 du code de commerce que si la demande de restitution d’un bien, objet d’un contrat publié, fondée sur les articles L. 624-10 et R. […]

Le régime applicable à la délégation de paiement de l’entreprise principale au paiement du sous-traitant (loi du 31 décembre 1975)

La convention par laquelle le sous-traitant de premier rang délègue au sous-traitant de second rang, non pas le maître de l’ouvrage, comme le prescrit l’article 14 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975, mais l’entreprise principale, ne constitue pas la délégation de paiement au sens de ce texte. La délégation de l’entreprise principale […]

L’exclusivité du champ d’application de la loi de 1989 en matière de cautionnement des baux d’habitation

Le cautionnement d’un bail d’habitation, souscrit en garantie des engagements locatifs d’un preneur, est soumis aux seules dispositions de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, à l’exclusion des dispositions du Code de la consommation et peu important que le bailleur puisse être tenu pour un professionnel. CA Douai, 8e ch., sect. 4, 2 […]

L’appréciation des clauses abusives dans le cadre des prêts libellés en devises étrangères

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), à l’occasion d’une question préjudicielle, apporte diverses précisions relatives à l’appréciation des clauses abusives dans le cadre notamment des prêts libellés en devises étrangères. Tout d’abord, les registres nationaux des clauses illicites peuvent servir de base utile au juge pour statuer, à la condition toutefois qu’ils soient […]

Le caractère formel et limité de la cause d’exclusion de garantie d’un contrat d’assurance

Les clauses d’exclusion de garantie, telles que prévues dans les contrats d’assurances, doivent être formelles et limitées. Est formelle, au sens de l’article L. 113-1 du code des assurances, la clause excluant de la garantie responsabilité civile professionnelle d’une entreprise « les dommages corporels, matériels et immatériels (consécutifs ou non), causés par l’amiante et ses […]

La notion de créancier professionnel en matière de disproportion du cautionnement

N’est pas un créancier professionnel au sens de l’article L. 341-4 du code de la consommation, dans sa rédaction antérieure à celle issue de l’ordonnance n° 2016-301 du 14 mars 2016, l’associé majoritaire, dirigeant, qui cède les parts qu’il détient dans le capital social d’une société, sa créance n’étant pas née dans l’exercice de sa […]
  1. 1
  2. ...
  3. 9
  4. 10
  5. 11
  6. 12
  7. ...
  8. 97