Publications

Information des acquéreurs par l’agent immobilier en matière de travaux anti-mérule

vendredi 15 novembre 2019
par Lasaygues

L’existence de travaux précédents ayant traité la présence de mérule doit être portée à la connaissance des acquéreurs. Dès lors, commet une faute l’agent immobilier qui s’en abstient faute. De fait, il lui appartient de s’assurer que se trouvent réunies toutes les conditions nécessaires à l’efficacité de la convention négociée par son intermédiaire et, à cette fin, de se faire communiquer par les vendeurs leur titre de propriété avant la signature de la promesse de vente, lequel lui aurait permis d’informer les acquéreurs de l’existence de travaux précédents ayant traité la présence de mérule.

Cass. 1re civ., 14 nov. 2019, n° 18-21.971, FS-P+B+I, extrait : (…) Mais attendu qu’ayant exactement énoncé qu’il appartenait à l’agent immobilier de s’assurer que se trouvaient réunies toutes les conditions nécessaires à l’efficacité de la convention négociée par son intermédiaire et, à cette fin, de se faire communiquer par les vendeurs leur titre de propriété avant la signature de la promesse de vente, lequel lui aurait permis d’informer les acquéreurs de l’existence de travaux précédents ayant traité la présence de mérule, la cour d’appel en a justement déduit que l’agent immobilier avait commis une faute en s’en étant abstenu ; que le moyen n’est pas fondé ; PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi (…)

 

Autres actualités

TFPB : dégrèvement en cas de vacance ou d’inexploitation d’un bien destiné à la location et proposé à la vente

En cas de vacance ou d’inexploitation d’un bien immobilier destiné à la location, indépendante de la volonté du propriétaire, la seule circonstance que ce bien demeurant effectivement proposé à la location soit mis en vente n’est pas de nature à priver le contribuable du bénéfice du dégrèvement prévu à l’article 1389, I du CGI. Il […]