Publications

6 mois à compter de l’achèvement ! le nouveau délai de l’article R. 600-3 du code de l’urbanisme

mercredi 18 juillet 2018
par Lasaygues

Le décret n°2018-617 du 17 juillet 2018 publié le 18 juillet 2018 au journal officiel de la République réduit de un an à six mois à compter de l’achèvement d’une construction ou d’un aménagement, le délai à l’expiration duquel il n’est plus possible de demander l’annulation d’un permis de construire ou d’aménager ou d’une décision de non-opposition à une déclaration préalable.

Cette disposition est applicable aux requêtes dirigées contre des décisions intervenues après le 1er octobre 2018.

Ce décret prévoit également la création des nouveaux articles R.600-4 à R.600-7 du code de l’urbanisme ayant pour objet respectivement :  l’obligation de production des pièces démontrant l’intérêt à agir, une limitation à deux mois à compter de la communication aux parties du premier mémoire en défense de la durée pendant laquelle les parties peuvent invoquer de nouveaux arguments, la fixation d’un délai de jugement maximum de 10 mois pour certaines autorisations et la délivrance d’un certificat de non-recours par les juridictions.

 

Pour lire le décret

Autres actualités

Construction irrégulière : le permis dit “de régularisation” n’est plus nécessaire passé le délai de récolement des travaux !

Sous réserve de la fraude, le Conseil d’état assouplit le principe selon lequel toute construction édifiée irrégulièrement doit être régularisée lors de la réalisation de nouveaux travaux. En effet, dans un arrêt du 26 novembre 2018, la Haute autorité de l’ordre administratif, a décidé, sur le fondement des articles L. 462-2, R. 462-6 et R. 462-7 […]

Immatriculation des copropriétés : La date butoir du 31 décembre 2018 approche pour l’immatriculation de toutes les copropriétés à destination partielle ou totale d’habitation !

En 2014, la loi ALUR a prévu diverses mesures d’application différée destinées à l’anticipation des dysfonctionnements pouvant peser sur les copropriétés. Parmi ces mesures figure l’obligation d’immatriculation des syndicats de copropriété à destination partielle ou totale d’habitation désormais inscrite aux articles L711-1 à L711-7 et R.711-1 à R.711-21 du code de la construction et de […]

Reconnaissance d’un bail commercial statutaire à l’issue d’un bail dérogatoire: pas de nécessité d’inscription au RCS

L’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) n’est pas nécessaire pour que s’opère un nouveau bail régi par le statut des baux commerciaux lorsque le preneur avait été laissé en possession du local à l’expiration d’un bail dérogatoire. Civ. 3e, 25 oct. 2018, FS-P+B+I, n° 17-26.126, extrait : (…) Mais attendu qu’ayant relevé […]